ÉTAPE 1

Prenez contact

Prenez un rendez-vous au 06 73 17 98 23, c'est sans engagement.

En savoir plus

ÉTAPE 2

Prenez rendez-vous

Pour avoir un agréable entretien au moment qui vous convient, c'est gratuit.

En savoir plus

ÉTAPE 3

Détendez-vous

Avec un plan clair et précis à suivre pour de bons résultats professionnels et commerciaux.

En savoir plus

dimanche, 08 janvier 2012 19:43

Les 4 limites du coaching

Written by
Rate this item
(1 Vote)

A plusieurs niveaux, le coaching n'est pas la solution et quelques exemples en illustrent les limites:

 

Exemple 1: Maltraitance

Une cliente me demande de l'accompagner pour faire face à l'alcoolisme récurrent de son ex mari et à la mise en danger de ses enfants. Pour cause, son ex mari n'est pas en état de les garder. Ici le coaching se limite à renvoyer la personne aux solutions de médiation ou judiciaire, en relation avec la dangerosité de la situation. Il ne s'agit pas de lancer dans un travail d'accompagnement d'acceptation de la situation.
Cette personne n'a pas besoin d'un coach mais d'alerter la justice ou les services sociaux.
 

Exemple 2: Pédophilie

Une cliente me demande de l'accompagner sur un problème de pédophilie. En effet le grand père fut par le passé soupconné à juste titre, jamais appréhendé. En outre, fait aggravant, le grand père amoindri les gravités de ses actes, et ne suis pas une thérapie. Là encore le coaching n'a aucune légitimité. Il ne s'agit de vendre à la cliente un accompagnement pour trouver des solutions pour que les enfants ne soient pas seuls avec leur grand père, ou pour trouver la bonne communication...

Le pédophile doit se faire soigner, point. Ici le coaching n'a aucune utilité.

Exemple 3: l'échec annoncé

Un client me demande d'accompagner un groupe de commerciaux qui n'atteint pas ses résultats avec des outils et méthodes qui ne marchent pas. Ici le coaching d'équipe se fera dans un système de référence qui ne marche pas et qui risque d'être là pour justifier de l'incompétence des commerciaux et servir l'avancement du manager : "vous voyez, je vous l'avais prédit".

Le coaching n'est pas là pour justifier du management ou de quelques mauvais résultats. Il est là pour accompagner le manager ET l'équipe pour trouver une cadre de travail performant.

Exemple 4: le manque de confiance et d'estime de soi, un classique

Une cliente me demande de l'accompagner sur son manque d'estime. Le manque d'estime provient souvent de carences affectives apparues durant l'enfance. L'adulte avance dans la vie avec une forte dévalorisation de lui même. Des parents autoritaires, absents, ou traumas sont peut être la cause de son manque d'estime. 

Il n'est pas question dans ce cas de coaching pour challenger le client. A la moindre chute, le client s'enfonce encore plus dans sa mésestime.

Le client n'est pas prêt. 

Il est très tentant pour les coachs de prendre cette clientèle pour des raisons lucratives (durée du coaching plus longue) et de se substituer aux psychiatres. Le coach n'est pas formé pour ça, et surtout ce n'est pas le travail où il excelle.

C'est le travail du psychiatre ou thérapeute de soigner cette carence en revisitant le passé du patient, de comprendre l'origine de la carence, de l'expliquer et cela prend du temps.

Stéphane, coach professionnel

En dehors de ces quelques exemples, le coaching peut être la solution pour vous accompagner pour:

-Développer son réseau professionnel, 

-Entreprendre un projet de création d'entreprise,

-Rompre avec la solitude du dirigeant,

-Apprendre à utiliser les outils de mesures de la performance professionnel et en équipe

Read 3991 times Last modified on vendredi, 09 janvier 2015 00:07
Login to post comments